Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Contre le désespoir ! Une vidéo d'Hilaire de Crémiers

    Pensez à cliquer pour agrandir

     

    Hilaire de Crémiers, directeur de Politique magazine, plaide, ici, pour l'espoir; en tout cas, contre le désespoir. 

    De son propos, qui, dit l'essentiel de ce que pourrait être le rôle et l'avenir de notre famille de pensée, nous extrayons ce qui suit :

    « Il est temps qu'apparaisse une nouvelle réflexion, une nouvelle pensée politique, avec - pourquoi pas ? - de nouveaux mouvements, un nouveau mouvement, un mouvement de fond, qui ne soit pas un parti, mais qui soit représentatif d'un besoin français, mais qui soit capable de se formuler, et de se formuler intelligemment, politiquement, moralement, socialement, et, j'allais dire, même, esthétiquement. »  u

  • Conférence de Samuel Laurent au Cared, le 1er octobre, à Troyes

    SamuelLaurentOK.jpg

    Le Comité d’Action Pour le Respect de l’Etat de droit organise une conférence à Troyes avec Samuel Laurent, spécialiste du terrorisme, qui a récemment donné un entretien à Politique magazine (lire ici) et publié Al-Qaïda en France aux éditions du Seuil. Il explique notamment que : « Une trentaine d’agents [des jihadistes] sont d’ores et déjà implantés dans l’hexagone. Ils ne portent pas de barbe ni de djellaba, ne font preuve d’aucun prosélytisme et ont coupé tout lien avec leur famille… » Cela donne à réfléchir… C’est donc un rendez-vous à ne pas manquer sur un sujet brûlant d’actualité !  u

    Cette conférence aura lieu à la Maison des Associations de Troyes, 63 avenue Pasteur, le 1er octobre à 18h30.
    Pour tout renseignement et vous inscrire : c.ared@yahoo.fr

  • Camp Maxime Real del Sarte : Antoine de Crémiers explique d’où vient le libéralisme

    POUR TRAVAUX DIVERS.jpg

    Un des grands moments du Camp Maxime Real Del Sarte de l’été 2014 a été la conférence d’Antoine de CRÉMIERS sur "Historique et penseurs du libéralisme". 

    L’idéologie qui détruit la société et contre laquelle nous nous devons de lutter est clairement expliquée. 

    La modernité, conçue comme une révolte et comme le chancre de la tradition, démarre avec Guillaume d’Ockham et le nominalisme, qui pose les bases de l’individualisme et de la disparition de toute conception du bien commun. Ne vivant que de la critique de la tradition, la modernité est aujourd’hui morte. Et nous, orphelins de la modernité et de la tradition, nous avons hérité d’une postmodernité triomphante, qui n’est que le libéralisme en acte.

    Conservant le versant supposé émancipateur de la modernité, moins la raison, elle n’a aucun avenir ni aucune espérance à proposer. La course aux droits subjectifs et à la maximisation des intérêts particuliers ne peut qu’engendrer un déracinement généralisé, de l’homme hors-sol à l’homme sans sexe ni genre, en passant par l’homme sans frontières ni culture.

    A voir, à revoir, à méditer et à faire connaître.  u

     
     
     
     Vidéo 1h14'
     
    Source : Site du C.R.A.F.