Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La Restauration Nationale - Page 7

  • Manif pour tous à Nancy

    La mobilisation continue, TOUS LES ROYALISTES SE DOIVENT EVIDEMMENT D’ETRE PRESENT AVEC FLEURS DE LYS !

    Grand Rassemblement "La Manif Pour Tous"

    A NANCY : Place Stanislas

    A METZ : Place de la République

    Samedi 2 février 2013

    De 15h à 17h

  • Deux amis nous ont quittés : Yves-Henri Allard et André Savier.

    Yves-Henri Allard : 

    Notre ami Yves-Henri Allard nous a quittés. Nous savions qu’il éprouvait quelques difficultés de santé ; nous étions loin de penser qu’il partirait si vite.

    Nous étions si habitués – et si heureusement habitués – à sa présence. Sa fidélité était à toute épreuve. Il devait présenter, comme d’habitude, l’orateur de notre soirée de l’Institut de la Restauration Nationale, le Cercle Histoire, Culture et Patrimoine, de ce début du mois de décembre quand nous avons appris soudain qu’une attaque cérébrale l’avait foudroyé chez lui au moment où il s’apprêtait à partir. Avec élégance, par un voisin, il avait eu le temps de nous prévenir. Puis, il s’est éteint aussi discrètement qu’il avait vécu.

    Et, pourtant, quel homme remarquable ! Ingénieur informaticien, mathématicien de très haut niveau, artiste peintre de tonalité très moderne, historien, critique d’art, poète à ses heures, provençal passionné mais aussi parisien également passionné, connaissant son Paris jusqu’au dernier pavé et jusqu’au dernier recoin, maître raffiné en presque toutes matières, il était capable de parler, comme jadis un Pic de La Mirandole, de omnibus rebus et quibusdam aliis et, cependant, d’une non moins remarquable modestie et d’une telle affabilité qu’il n’importunait jamais ses convives et ses amis.

    D’une famille provençale royaliste, attaché à ses convictions, il avait adhéré, jeune, à l’Action française dont il connaissait les arcanes, ayant fréquenté ses nombreux cercles. Il avait servi comme méhariste au Sahara, dans les années 50, parlant arabe avec ses hommes. Démobilisé, il avait continué son combat pour l’Algérie française et fut interné de ce chef dans les geôles gaulliennes.

    Membre de la Restauration Nationale, il s’était donné généreusement à l’œuvre nationale et royale. Il était président de l’Association Marius Plateau, qui regroupe les anciens combattants d’Action française, et avait tenu longtemps le secrétariat de l’APPMC, l’Association professionnelle de la presse monarchique et catholique. Il était chroniqueur régulier à Politique magazine et à La nouvelle Revue Universelle où brillait son talent multiforme.

    Membre du félibrige, il ne manquait jamais une fête félibréenne de Sceaux. Nous garderons, tous, en mémoire son visage et son style aimables, calmes et souverains, avec ce brin d’originalité qui le caractérisait, jusqu’à cet élégant nœud de lacet, très mistralien, qui lui tenait lieu de cravate.

    Là où il est et où il a retrouvé sa femme et tant de ses amis disparus, il sait que l’innocence est récompensée et que l’amitié nationale et royale est aussi une des innombrables richesses de la Communion des saints. Que sa famille et sa belle-fille trouvent ici l’expression de toute notre sympathie.

     

    André Savier 

    C’est avec une grande peine que nous annonçons avec retard le décès du Docteur André Savier. Royaliste fervent, il fut un des fondateurs avec le Général Pichot-Duclos de l’Alliance Royale du Dauphiné. Homme de goût, il fut longtemps un des chroniqueurs de La Chronique Dauphinoise animé par Guy Chassagne. Il a fait partie du comité d’organisation de la venue en Dauphiné du prince Jean de France : « Le Dauphin en Dauphiné », comme il se plaisait à dire.

    Il a subi avec courage une longue maladie qui l’a fortifié dans sa foi ; il s’est éteint muni des sacrements de l’Eglise administrés par le chanoine Trézière, curé de Saint-André de Grenoble. La Restauration nationale et l’ARD sont en deuil et présentent à sa compagne Alix l’assurance de leur soutien affectueux.

  • Yves-Henry Allard nous a quittés

    allardy.jpgChers Amis,

    La RESTAURATION NATIONALE a le pénible devoir de vous informer du décès, survenu le 6 décembre 2012, de notre ami Yves-Henry ALLARD, Président de l’Association Marius Plateau, association des anciens combattants d’Action française et du souvenir des Camelots du Roi, secrétaire général du Cercle “ Histoire, Culture et Patrimoine” et membre de la Société des Félibres.

    Ses obsèques seront célébrées mardi 11 décembre 2012 à 15 heures en l’église Saint-Eugène Sainte-Cécile, rue Sainte Cécile, Paris 9ème.

     

  • L'URBVM communique

    Union Royaliste Bretagne Vendée Militaire

    Depuis le début du mois de Septembre, l'Union Royaliste Bretagne Vendée Militaire a multiplié les actions militantes au sein du pays réel. Ainsi, de nombreux tractages et collages royalistes ont pu se faire dans les villes suivantes : Saint Sébastien sur Loire (44), Vertou (44), Pontivy (56), Vannes (56), Locminé (56), Morlaix (22).
    De même, notre association tient quotidiennement à jour un blog d'information, visible à cette adresse : http://urbvm.com 
    Enfin, l'URBVM publie chaque fin de mois un journal gratuit présentant l'actualité d'un point de vue royaliste, Prospectives Royalistes de l'Ouest : n'hésitez pas à vous abonner et à le recevoir gratuitement dans votre boîte mail en envoyant votre demande à urbvm@hotmail.fr

    Agenda 2013

    30 novembre 2012

    Voici quelques premières dates pour les activités de l’Union Royaliste Bretagne Vendée Militaire pour l’année 2013 :

    • 13 Janvier: Manifestation contre le projet de loi du “Mariage pour tous” , départ de bus de Nantes.
    • 20 Janvier: Dépôt de gerbe à Nantes en hommage aux victimes de la Révolution et du Roi Louis XVI (220°Anniversaire de la mort)
    • 21 Février: Conférence de Bernard Anthony (détails à venir)
    • 12 Mai : Hommage à Sainte Jeanne d’Arc (détails à venir)



    Autres activités

    • 5 Décembre : Dédicace du Roman de Charette par Philippe de Villiers à Nantes, à 15 h, à la librairie Dobrée, 14 Rue Voltaire
    • 29 Janvier : Conférence de Reynald Secher  20 h 30 à la salle de bretagne. PAF : 5 euros, étudiants : 1 euro.


    Pour les contacts URBVM et connaître les activités : urbvm@hotmail.fr

    * Contact Nantes : urbvm@hotmail.fr
    * Contact Morbihan : franceroyale@live.fr

  • La Nouvelle Revue Universelle n° 29 vient de paraître, pleine de promesses

    bainville le meilleur.jpg        Fondée en 1920 par Jacques Bainville, reprise par l'équipe de Politique magazine, la Nouvelle revue universelle - trimestrielle - est de la même qualité.

                Elle se situe parmi les revues de réflexion comme Commentaires ou Esprit. Nous avons de la chance de disposer d'un tel instrument : à nous de la faire connaître !...

                Abonnez-vous, faites abonner vos amis et connaissances, donnez des adresses de personnes susceptibles d'être intéressées :   

           NRU.jpg

                Au sommaire de ce numéro 29 (juillet, août et septembre 2012) : 

    Lire la suite

  • Lafautearousseau s'associe à la "Manif pour tous" parce que la famille c'est la base de la nation !

    dcc76b4d5ed21d1fc455185beb1381e4_Manif17Nov copie.jpg

    Lafautearousseau s'associe pleinement, à la campagne lancée, courageusement, par l'Eglise Catholique de France et par divers mouvements ou associations, contre le projet de loi dit du "mariage pour tous". Nous soutenons donc la manifestation d'ampleur nationale, en préparation pour le 13 janvier prochain.

    On sait que le cardinal André Vingt-Trois, à l'occasion du 15 août, a fait dire, dans toutes les églises de France, une "prière pour la France", s'élevant, en fait, contre ce projet; que le pape Benoît XVI encourage cette initiative; qu'elle a été confirmée par la Conférence Episcopale réunie à Lourdes. De fait, L'Eglise, pourvu qu'elle le veuille, qu'elle y lance toutes ses forces, possède encore -on a eu, on aura, sans-doute, encore, l'occasion de le vérifier - une capacité considérable de mobilisation et d'influence. Souhaitons qu'elle l'utilisera à fond et, dans ce cas, soutenons-là avec la même force.

    Les autres grandes religions, avec les nuances qui tiennent à leur spécificité, se sont exprimées dans le même sens. En particulier, le Grand Rabbin de France, Gilles Bernheim, a publié un document remarquable, opposé à un projet de loi qui, selon lui, consiste à « priver des enfants d’un droit essentiel, avoir un père et une mère et non un parent 1 et un parent 2". En l'occurrence, cette conjonction des grandes religions, présentes sur notre sol, peut être utile à la France. Qu'elles s'opposent ensemble à un projet de pure déconstruction sociale, imposé en force par une minorité et un gouvernement indifférent au Bien Commun, est une nouveauté importante. Ces autorités spirituelles se déterminent en fonction de préceptes religieux, issus des Ecritures, mais aussi de considérations morales, anthropologiques et sociétales.

    Du simple point de vue politique qui est le nôtre, qui ne méconnaît nullement ces hautes raisons, le projet de loi gouvernemental est une atteinte supplémentaire à la cohésion, à la stabilité, et à la structure même, la plus fondamentale, de notre société, et aux conditions du Bien Commun. C'est la raison pour laquelle nous nous opposons, nous aussi, au projet gouvernemental et nous conseillons à nos amis de participer à la manifestation nationale du 13 janvier, comme à toutes les actions qui seront menées par la suite, pourvu qu'elles soient sérieusement, raisonnablement organisées, et sans risque de tomber dans ce genre d'excès ou d'outrances qui finissent par nuire à la cause défendue.

    Nous ajouterons, quant à nous, que se battre sur l'unique et ultime front (ultime, pour combien de temps ?) d'une opposition déterminée au "mariage homosexuel", si justifiée soit-elle, serait tout à fait insuffisant. Si, en effet, "la famille est la base de la nation", il y a déjà bien longtemps que la stabilité des familles françaises n'est plus une réalité, bien longtemps que cette stabilité est fortement atteinte, bien longtemps que la société nationale se dissout, s'atomise, au profit d'un individualisme de plus en plus accentué, avec tous les très graves désordres sociétaux qui en découlent. A terme, c'est notre capacité à transmettre notre culture et notre civilisation qui est en question. Nous voyons déjà, tous les jours, et en toutes sortes de domaines, les inquiétants effets de cette dissolution des familles françaises. C'est donc sur une ligne très en amont de la seule question du "mariage homosexuel" que nous devons situer le front de nos campagnes et de nos actions. Celui de la reconstruction de la famille française, sans quoi l'avenir national sera, de toute façon, compromis.

    Lafautearousseau

  • La Nouvelle Revue Universelle : un nouveau départ

    Assistant d'exportation-1.pngPour ceux qui connaissent la passionnante histoire de l'Action française, la Revue Universelle, son seul nom, évoque à la fois : le souvenir du héros de la Grande Guerre, Pierre Villard, qui, par un legs, à Charles Maurras,  d'un million de francs germinal, avait permis que cette revue fût fondée, en 1920, selon un projet que les dirigeants du mouvement d'Action française avaient formé au lendemain de la guerre; le souvenir de Jacques Bainville qui la dirigea, avec le génie qui était le sien, jusqu'à sa disparition, en 1936, et d'Henri Massis qui en était le rédacteur en chef; enfin le souvenir, le rappel des objectifs même que la Revue Universelle s'était fixés et qui restent, aujourd'hui, parfaitement actuels : "Rassembler tout ce qui, dans le monde, prend parti contre la destruction, fortifier et étendre les relations entre les groupes dévoués à la cause de l'esprit".

    Or, les abonnés d'aujourd'hui à ce qui est devenu, dans ce même esprit, la Nouvelle Revue Universelle, ont reçu, ces jours-ci, la livraison du 3ème trimestre 2012 et ils y auront remarqué les signes d'un nouveau départ, d'une novelle dynamique, dont ils ne manqueront pas de penser qu'il y a là un motif d'intérêt accru, d'attention plus soutenue, pour les futures publications de la revue. 

    Christian Franchet d'Espèrey en devient le rédacteur en chef, après la disparition de Xavier Walter, et, tout aussitôt, il en redessine le cadre, l'orientation : la "crise - qui n'en finit pas de ne pas finir - n'est plus niée par personne, mais ses causes profondes continuent de l'être. L'éventualité, la vraisemblance, l'imminence d'évènements graves, voire dramatique, sont devant nous, mais, comme les "aveugles" de Bruegel, les Français marchent en se soutenant par l'épaule, espérant, sans y croire, que l'aveugle de tête sait où il va. La vérité c'est que nous vivons une veillée d'armes." 

    Mais si nous comprenons bien, aux côtés du rédacteur en chef, la Revue Universelle, a, désormais, un responsable, un inspirateur éditorial qui sera Antoine de Crémiers, que, bien-sûr, les lecteurs de Lafautearousseau connaissent bien et, d'ores et déjà, dans cette dernière livraison de la revue, il fixe un cap : "si l'on veut éviter l'alternative du diable qui nous propose soit l'ordre glacé de la finance internationale et du meilleur des mondes, soit la guerre civile résultant logiquement de la dissolution des sociétés, nous devons lancer un "appel à l'intelligence", en faire le pari, pour une "disputaio", dont la Nouvelle Revue Universelle devrait être un lieu privilégié." Il s'agira, donc, d'une redynamisation rédactionnelle mais aussi, au sens large, intellectuelle et politique.

    Tout est à lire dans cette dernière livraison de la Revue Universelle. Nous ne signalerons que trois articles, sans négliger les autres : celui de Jean-Pierre Péroncel-Hugoz, "Journal d'un royaliste au Maroc", un journaliste qui se souvient d'avoir souvent assisté au Rassemblement des Baux de Provence; celui, toujours excellent, de François Reloujac, "La tyrannie de la concurrence, dans un marché que l'on prétend libre"; enfin, celui, remarquable, tout à fait pertinent, lucide et novateur, d'Alain Bourrit, "Sur la démocratie". Ce dernier, les lecteurs de Lafautearousseau, les participants à nos Cafés Politiques de Marseille, le connaissent bien aussi et l'apprécient.  

    Nous n'en dirons pas plus. Simplement, on l'aura compris, nous conseillons de lire la Nouvelle Revue Universelle et de s'y abonner.       

    S'abonner à la NRU

  • Royalisme de pointe en Provence : Les deux prochains "Cafés politiques" de Marseille feront date !

    Cafés Politiques de Lafautearousseau

    samedi 17 novembre 2012, à 18 h 30

    (Accueil à partir de 18 h) 

    ENQUÊTE SUR LA RéPUBLIQUEE

    FACE A la crise, la République est-elle

    capable de défendre la France ? 

    Antoine .jpg

    par Antoine de CRéMIERS

    et  

    samedi 15 décembre 2012., à 18 h 30

    (Accueil à partir de 18 h)

    ENQUÊTE SUR LA RéPUBLIQUE

    Ils ont tué l’Histoire-Géo !

    Qui et pourquoi ? 

    25821157_jpeg_preview_large.jpg

    par Laurent WETZEL

    Ancien élève de l’École normale supérieure,

    agrégé d’histoire,

    professeur d’histoire-géographie, inspecteur d’académie,

    ancien maire de Sartrouville.

     

    Café Simon

    28, cours Honoré d’Estienne d’Orves, 13001 Marseille

    Entrée libre. Participation sous forme d'une consommation.

    Renseignements : 06 08 31 54 97

    Possibilité de dîner sur place, après le Café Politique

  • Editorial de la Lorraine Royaliste (n°294) par Philippe Schneider

    (Lu sur le Blog de La Lorraine Royaliste)

     

    Après quelques discours « lénifiants » sur des « négociations » » que le Président Hollande devait mener pour imposer son point de vue à l’Allemagne, nous avons assisté à une capitulation sans condition de sa part : le pacte budgétaire européen sera approuvé et signé dans les termes, à la virgule près, que Nicolas Sarkozy s’était lui aussi vu imposer par la Chancelière du Reich, Angela Merkel. Ce nouveau traité est dangereux. Déjà, il impose une règle budgétaire (déficit de moins de 3 % du budget) mais il est à noter que cette obligation existait déjà dans le funeste traité de Maastricht que personne ne respecta – du moins pour cette règle  et même l’Allemagne – quand ce fut jugé nécessaire. Il en sera de même dans l’avenir. Surtout, ce traité donne droit à la commission de Bruxelles, donc à l’Allemagne, de juger du bien fondé du budget de la France, ce qui marque une étape de plus – très importante – dans notre perte d’indépendance. En effet, si notre pays n’est même plus maître de décider des recettes et des dépenses du pays, que reste-t-il ? Ajoutons que l’Allemagne prévoit déjà un futur nouveau traité qui aggravera encore la situation ! Tous ceux qui voteront ce traité peuvent être qualifiés de « saloparts » !

    Lire la suite

  • Paris, Mardi 9 Octobre : La première conférence du cycle 2012-2013 du Cercle Histoire, Culture et Patrimoine

    Mardi 9 Octobre : La première conférence du cycle 2012-2013 du Cercle Histoire, Culture et Patrimoine aura lieu à 20h à la salle Henry de Seilhac de l’ASIEM  6, rue Albert de Lapparent , Paris 7ème. Notre ami, Monsieur Jean Monneret, historien, nous parlera de: 1962. La France et l’Algérie : Raisons d’un échec... Cinquante ans après la fin de la présence française en Algérie, Jean Monneret dressera un bilan impartial des raisons de notre départ... INVITATION ASIEM 001.jpg